Des émotions et du théâtre dans la Drôme

stagetheatreeteCe stage de théâtre au château fut une semaine inoubliable dans mon parcours de professeur de théâtre ! Merci à tous pour votre confiance et votre engagement et bravo pour vos progrès. Gérer ses émotions par le théâtre, c’est ludique et c’est que du bonheur !  Voici vos petits mots extraits du livre d’or de La Fabrique du Comédien. Laure.
« Vive les premières fois, en mode découverte où tout est neuf, nouveau, inconnu et beau. Un immense MERCI, qui donne envie…de poursuivre le chemin. Sans savoir où il conduira, comme en impro. »
« 15 personnes d’âges, d’horizons et de caractères bien différents, un thème : les émotions, et surtout comment gerer ses émotions par le theatre, et au final une semaine de bonheur et de découvertes, à jouer, rire, parler et même… apprendre la belote ! -Merci Julie ! Merci Kévin ! – Comment ne pas avoir envie de revenir ? »
« Murmure du temps et de l’Histoire, bruissement des voix antérieures que la vie a fait sourire et pleurer. Aux jeux enfantins d’autrefois succèdent ceux que l’on se donne le temps de vivre et de s’en amuser : se faire peur, se faire rire, se faire battre le coeur. Une chambre d’ami vous attend là-bas, en outre-monde, par delà les flots. Prenez pour tout bagage vos tremblements de l’âme, nous en ferons un feu de joie ! »
« Rien de préfabriqué, que du naturel, dans cette semaine animée avec brillance et délicatesse par Laure, qui nous a aidé à améliorer notre jeu de comédien. Le groupe était attachant et très diversifié. J’ai adoré. Quant à nos hôtes, une cuisine de haute qualité, un accueil chaleureux. Oui, revenir ! »
« Merci Aurélia, merci Laure !
Un lieu plein d’Histoire, des hôtes plein d’humanité,
Des rencontres humaines uniques et enrichissantes,
Le plein d’apprentissage,
De la bienveillance,
Un stage plein d’émotions.
Je remercie chacun pour sa présence. Je remercie le groupe pour son élan. Une semaine exceptionnelle pour moi dont je ressors grandie ! »
« Après le stage de théâtre à La Rochelle l’été dernier et le stage de théâtre au mois de mars avec  vous, ma chère Fabrique du Comédien, et maintenant cette superbe semaine dans la Drôme, je viens de faire une découverte étonnante : La Fabrique du Comédien est aussi une fabrique de semaines de vacances de rêve !… Des émotions, des sentiments, ils ne sont que positifs et puissants !!! Un immense merci à Aurélia, à Laure, et à nos hôtes, si accueillants et chaleureux. Ne changez rien ! Et…à bientôt ! Je vous embrasse. »
« ‘L’ivrèche’ des émotions c’est avant tout l’ivrèche d’un groupe ! Et je ne parle pas du rosé ! L’alchimie entre les participants a été extraordinaire : complicités, nouvelles amitiés, yoga, méditation et belote ! Et bien sûr du théâtre ! Laure a su nous guider toute cette semaine avec un bel engagement et toujours une merveilleuse bienveillance. L’inattendu qui se crée entre les partenaires de jeu est magique. Des moments intenses que je garderais en mémoire pour des années. »
« Merci à Laure pour sa pédagogie hors pair, ses qualités de coeur et sa douceur. Merci à tous et à toutes de m’avoir soutenue, encouragée et plus encore, pendant cette semaine remarquable, trop vite passée. Me voici ressourcée, revigorée. Merci à tous ! »
« Lorsque l’émotion nous recherchons,
Notre intérieur nous nourrissons.
A la recherche d’un sentiment,
D’une force, d’un moment.
C’est à l’inspiration modulée
Que l’air entre dans notre corps
Pour en faire jaillir alors,
Une expiration contrôlée.
Chargeons, intériorisons,
Pour que le regard, le corps,
Déambule et joue alors,
La juste partition.
Ensemble, pour soi et avec les autres
Merci à vous pour cet extraordinaire séjour.»
« Epuisé mais heureux et fier tel un sportif de haut niveau ! Un beau défi relevé. Je me suis d’abord demandé ce que je faisais là. J’avais peur, je l’avoue. Mais dès le tout premier exercice je me suis senti en sécurité, grâce à Laure et à la bienveillance du groupe, et alors je me suis laissé aller. Que du bonheur. Je me suis nourri des différences de chacun et j’ai pu faire des rencontres merveilleuses. Merci pour cette semaine de partage, d’écoute, de non-jugement, et de lâcher prise. Ce fut une semaine intense dans un lieu magique, avec tous les «ingrédients» pour vivre un stage de théâtre inoubliable ! Merci ! »
« La scène se passe dans un château, un vrai, avec des chambres princières, des parquets cirés, des escaliers en colimaçon, des salles de théâtre donnant sur le parc. Pendant la guerre, 139 enfants juifs y ont été hébergés et sauvés. Alors, bien sûr, c’est la joie qui circule dans toutes les pièces du château. Joie aussi dans les repas simples et savoureux. Dans les jardins : de la lavande et des aromates, dont la livèche, inconnue de tous, jusqu’à hier… L’aventure se termine ce soir. Quel beau groupe ! Quelle belle semaine d’émotions théâtrales. Des images qui resteront longtemps dans ma mémoire. »
« Merci à tous. Je suis maintenant vidée. Je suis arrivée dure comme un bloc de granit. Et il s’est passé quelque chose par nos jeux mélangés. Ce quelque chose je le reçois comme un cadeau-cetoplasme heureux. »
« Quel endroit magnifique ce château ! Nous avons eu la chance d’y être immergés pendant cinq jours intenses, où on a vécu plein d’émotions et de situations incroyables. J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer des personnes exceptionnelles avec qui j’ai pris un énorme plaisir dans chaque impros théâtrales. (Venez me voir quand vous passez à Madrid !). Un grand merci à Pascale et François pour leur accueil. Et bien sûr un grand merci à Laure, et à Aurélia grâce à qui ces stages de théâtre magiques peuvent avoir lieu. Tout était parfait ! Muchos besos para todos ! »
« Longue descente à trèfle
Montée des émotions
Pleurer…de rire aux éclats
Improviser
Jouer sans expliquer
S’exposer
Manger
Découvrir la livèche
Et un petit air
Contant les histoires d’un marquis et d’un roi
Qui lui ravit sa belle
Habiter un château
Construit par l’ambassadeur de l’Edit de Nantes
Et où furent cachés
Des enfants juifs pendant la guerre
Découvrir plein de personnes qu’on apprend à connaître
De jeux de carte en jeux de scène
Et retenir l’essence même
Et se dire que pour quelques minutes,
Pour quelques heures, une semaine et plus encore
On les aime !
Merci La Fabrique du Comédien ! »